La clinique de fertilité Conceptia souffle ses 15 bougies! Imprimer Envoyer
Moncton (N.-B.) – jeudi 10 décembre 2015 – La clinique de fertilité Conceptia célèbre, en décembre, son 15e anniversaire. Depuis 2000, plus de 700 bébés sont nés avec l’aide de l’équipe médicale de la clinique.

« Il y a maintenant 15 ans, la clinique Conceptia procédait à sa première fécondation in vitro (FIV). Avec les années, nous avons grandi, nous nous sommes entourés d’une merveilleuse équipe de professionnels. Pour une deuxième année, notre taux de succès dépasse de plus de 15% moyenne nationale. C’est un plaisir d’aider les couples à réaliser leur plus grand rêve, soit celui de devenir parents!», a souligné Dr Alfred Robichaud, directeur médical de la clinique Conceptia.

La clinique Conceptia, la seule clinique de fertilité au Nouveau-Brunswick, offre une multitude de services comprenant, entre autres, la fécondation in vitro et l’insémination intra-utérine. Depuis son ouverture, elle accompagne des couples de la province et même de l’Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle Écosse dans leur désir de fonder une famille.
« Selon les plus récentes statistiques, un couple sur six est touché par l’infertilité. Il s’agit d’une épreuve douloureuse pour ces couples qui vivent cette situation, mais de nos jours, le sujet est davantage abordé dans notre société et il existe de plus en plus de ressources» a affirmé Nadine Martin, directrice clinique chez Conceptia.

En juillet 2014, le gouvernement de la province du Nouveau-Brunswick annonçait un programme d’aide pour le traitement de l’infertilité. Ce fonds permet un remboursement jusqu’à 5 000 $ pour un traitement de fécondation in vitro ou de l’insémination intra-utérine ainsi que les produits pharmaceutiques reliés à ces traitements. La clinique Conceptia désire souligner cette belle initiative du gouvernement en rappelant tout le bien que ce fonds peut avoir sur les couples touchés par le stress financier des traitements. « Une initiative importante non seulement pour les couples qui vivent cette épreuve, mais également pour le rajeunissement de la population du Nouveau-Brunswick. En effet, augmenter le taux de natalité de la province qui éprouve un vieillissement de la population significatif est primordial à la viabilité économique de cette dernière » a ajouté madame Martin.