FAQ Imprimer Envoyer


Que peut-on faire pour améliorer le nombre et la motilité des spermatozoïdes?
Un style de vie sain est très important pour optimiser la fonction testiculaire et le potentiel de la fertilité masculine. Vous pouvez aussi:

  • Éviter tout contact avec des produits toxiques comme des métaux lourds, des pesticides, des gaz d'anesthésie, etc.;
  • Évitez les cigarettes, la drogue ou la consommation excessive d'alcool; 
  • Éviter les activités qui augmentent la température des testicules et du scrotum (jacuzzi, saunas, rester assis pendant de longues périodes, etc.); 
  • Parlez à votre médecin au sujet de l'influence de certains médicaments sur la fonction des spermatozoïdes : certains antihypertenseurs (médicaments pour l'hypertension artérielle), antihistaminines (pour les allergies), antihyperlipidiques (taux de cholestérol élevé) ou antidépresseurs.

De nombreuses études ont également démontré que la prise de vitamines et d’antioxydants peut améliorer la fertilité masculine. Les plus importants sont la vitamine C et E, le sélénium, le zinc, l’acide folique et le CoEnzyme Q10.

Pour plus de renseignements au sujet des vitamines pour la fertilité masculine (Fertil Pro), veuillez vous informer auprès de l'un(e) des membres de notre équipe, lors de votre prochaine visite à la clinique.


Combien d'embryons devraient être transférés?
La troisième journée après la collecte d’ovules, l'un de nos embryologistes évaluera la quantité et la qualité de vos embryons. Après avoir consulté l'équipe médicale, il sera en mesure de vous donner ses recommandations, conformément aux règlements de la clinique, pour déterminer si les embryons devraient être transférés au cours de cette journée ou maintenus en culture pour deux jours supplémentaires, jusqu'au stade de blastocyste.

Habituellement, la plupart des embryons de qualité supérieure au jour 3 atteignent le stade de blastocyste. Cependant, nous ne pouvons pas exclure la possibilité que vos embryons ne survivent pas une période de culture supplémentaire et que le transfert puisse être annulé.  

C’est à la patiente (et à son partenaire, s’il y a lieu) que revient l’ultime décision de placer embryons ou non en culture jusqu’au stade de blastocyste et de déterminer le nombre d'embryons à transférer. Cependant, le nombre d’embryons transférés ne peut pas dépasser la limite décrite dans la politique de la clinique.

 

Encore une fois, les clients devraient toujours envisager la possibilité de naissances multiples quand ils prennent cette décision. Plus le nombre d’embryons transférés est élevé, plus il y a une chance accrue de grossesses multiples, de complications possibles pour la mère pendant la grossesse et de risques pour l'enfant en raison d’un accouchement prématuré probable.

Vous devriez également savoir que le transfert d'un seul embryon présente tout de même une très faible possibilité de grossesses gémellaires (de jumeaux) en raison de la gémellité monozygote (environ 3 % de possibilité qu’un embryon se divise pour former deux embryons), qui survient après le stade de blastocyste (donc, après le transfert).

Conceptia se soucie de la santé de ses patients (et des futurs bébés) et c’est pourquoi nous tenons à vous informer des conséquences et des résultats associés à votre procédure.  

 

Pourquoi les grossesses multiples posent-elles un problème?
Si tous les jumeaux, triplés et quadruples étaient nés en aussi bonne santé que les bébés nés d’accouchements simples, il n'y aurait pas de problèmes. Malheureusement, les grossesses multiples comportent des risques beaucoup plus élevés pour le fœtus et pour la mère que les grossesses simples. Il faut évaluer le risque de ces complications en fonction du nombre d'embryons transférés et la hausse correspondante du taux de réussite.

 

Risques que présentent les grossesses multiples pour la mère
Les grossesses multiples sont associées à plus de maladies, de fatigue et de brûlures d'estomac, au manque de sommeil durant la grossesse et à des difficultés financières. D’autres complications possibles comprennent :

  • Col incompétent
  • Fausse couche 
  • Hémorragie et saignements vaginaux, 
  • Pression artérielle élevée 
  • Pré éclampsie (survient de trois à cinq fois plus souvent) 
  • Diabète gestationnel de grossesse 
  • Anémie 
  • Infection des reins 
  • Polyhydramnios (quantité excessive de liquide amniotique qui entoure le fœtus) 
  • Césarienne (souvent nécessaire lors grossesses gémellaires, et presque toujours requises pour les triplés ou plus) 
  • Restriction de la croissance intra-utérine 
  • Travail prématuré 
  • Alitement prolongé 
  • Autres

 
Complications fœtales associées aux grossesses multiples :

  • Accouchement prématuré : Les bébés qui naissent avant terme sont plus susceptibles de subir de graves problèmes de santé tout au long de leur vie, comme une paralysie cérébrale et une invalidité.
  • Les grossesses multiples présentent quatre fois plus de risques d’un faible poids de naissance par rapport aux grossesses uniques. Les enfants ayant un faible poids à la naissance ont des risques plus élevés d’avoir un important handicap permanent. 
  • Les taux de mortinatalité et de mortalité néonatale sont plus élevés pour les grossesses multiples que les grossesses uniques.
  • Les anomalies congénitales sont deux fois plus fréquentes que dans le cas de naissances uniques.
  • Les naissances prématurées augmentent aussi le risque de conséquences sur les organes, y compris, sans toute fois s'y limiter, les poumons (syndrome de détresse respiratoire du nouveau-né, dysplasie broncho-pulmonaire), le cerveau, le cœur, les intestins et les yeux.


Qui devrait considérer le transfert électif d’un seul embryon unique (« eSET »)?
Veuillez également vous référer aux deux questions précédentes.

La Clinique Conceptia, ainsi que la Société canadienne de fertilité et d'andrologie (SCFA), pense que tous les couples ou toutes les personnes qui suivent un traitement de FIV doivent sérieusement envisager un transfert d’un seul embryon, surtout les couples ou personnes qui sont plus à risque de complications (en cas de grossesse multiple), par exemple ceux ayant les antécédents de fécondité suivants :

  • Malformation utérine
  • Naissance prématurée précédente 
  • Col incompétent 
  • Etc.